La trilogie par Daniel Serceau; Costa-Gavras : l’homme et la loi par Marcel Oins; Électre est vivante par Michel Serceau Costa-Gavras « cinéaste américain » ?

Cela est particulièrement vrai de sa trilogie politique, qui se compose de Z, L’Aveu, État de Siège. C’est le premier volet de la trilogie politique de Costa-Gavrasavant L’Aveu et État de siège Z, livre de Vassilis Vassilikos que Costa-Gavras découvre lors d’un fikm en Grèce, raconte l’histoire vraie de l’assassinat d’un homme politique de gauche dissimulé par la police en simple accident. Costa-Gavras découvre le livre de Vassilis Vassilikos lors d’un séjour en Grèce. Z, livre de Vassilis Vassilikos que Costa-Gavras découvre lors d’un voyage en Grèce, raconte l’histoire vraie de l’assassinat d’un homme politique de gauche dissimulé par la police en simple accident. Il suit des études de lettres à la Sorbonne avant d'intégrer l'IDHEC. La chaîne programme trois films de Costa-Gavras très engagés politiquement. Costa Gavras, après un séjour en Grèce et de sa découverte littéraire, réalise le film "Z" en 1969, le premier film politique de sa trilogie.

A la fin des années cinquante, il devient assistant d' Henri Verneuil (Un singe en hiver), René Clément (Le Jour et l'Heure), Jacques Demy (La Baie des anges) et Jean Becker (Echappement libre). Cinéaste français d’origine grecque, Costa-Gavras a réalisé après Mai 68 un cinéma de divertissement à contenu politique. Après l'assassinat d'un député progressiste en Grèce, un juge dénonce le complot politique.

"Z" est un film dénonciateur qui nous laisse muets à sa fin. Selon Nathalie Nezick, Z a inauguré le cinéma de Costa Gavras, après un séjour en Grèce et de sa découverte littéraire, réalise le film « Z » enle premier film politique de sa trilogie. Arte met une touche de sérieux et de gravité dans ses programmes de début août. Les collaborateurs de création.

Il a reçu de nombreuses récompenses.

par Gérard Camy « Clair de femme » ou l’impossible rencontre par René Prédal; II.

Constantin Costa-Gavras s'installe à Paris en 1951 et obtient la nationalité française en 1968.